Dossier VISA n°13 : L’EXTRÊME DROITE ET L’IMPOSTURE RURALE

Les votes en faveur de l’extrême droite dans les campagnes et les zones périurbaines ne cessent d’augmenter depuis plusieurs scrutins. À l’approche des élections européennes, VISA livre un état des lieux de cette évolution et propose une piste pour tenter d’enrayer ce cercle vicieux.

Les discours du FN / RN sur la ruralité et l’agriculture sont complètement creux, ils ne por- tent que sur la dénonciation de quelques vrais et surtout de faux problèmes, sans appor- ter la moindre solution. Pourtant, en surfant sur les inquiétudes réelles, et en créant des peurs irréelles, l’extrême droite continue de séduire.

Parallèlement, la crise agricole, en ce début 2024, met en avant la coordination rurale, un syndicat historiquement dirigé par des militants d’extrême droite. Le patron du syndicat dans le Lot-et-Garonne, Serge Bousquet-Cassagne, se vante d’être passé 18 fois en pro- cès en 30 ans.

Le lendemain de l’accueil chahuté du président Macron à l’ouverture du salon de l’agriculture le samedi 24 février 2024, notamment par des « bonnets jaunes » de la Coor- dination Rurale, Jordan Bardella tête de liste du RN arpentait les allées du salon.

Dans un reportage France Info du di- manche 25/02/24 Jean-Philippe Yon, président de la Coordination rurale de la Manche indiquait : « Moi, en tant qu’agriculteur, je suis très content de le voir là ». Son accueil dans les travées était particulièrement euphorique avec des « Bardella, Président » scandés et de nombreux selfies… Sur le plateau de la chaîne d’info publique, la vice-présidente du syndicat, Sophie Lenaerts, se défen- dait de « faire de la politique ». Mais en évoquant le président du RN, elle lâchait un « Jordan » amical avant de se re- prendre en le nommant M. Bardella…

Rappelons que courant 2023, lors d’un déplacement à Marmande, la Secrétaire nationale des Verts, Marine Tondelier, avait été, elle, bloquée et largement in- sultée par des membres de la Coordina- tion rurale. Elle avait porté plainte pour entraves concertées à la liberté de réu- nion et à la liberté de parole et avait qua- lifié la Coordination rurale de « syndicat d’extrême droite ».

Heureusement, la Confédération Pay- sanne et le MODEF font entendre d’autres voix en proposant un modèle agricole intégré dans les territoires, à la fois soucieux de l’environnement et de la qualité des produits. De plus, ils s’opposent fermement aux idées et aux impostures de l’extrême droite dans le monde rural.

Enfin, ce nouveau dossier de VISA repro- duit la tribune unitaire publiée dans Libé- ration le 1er février 2024, pendant le mouvement des agriculteurs, et signée par Sophie Binet, secrétaire générale de

la CGT, Laurence Marandola, porte- parole de la Confédération Paysanne, Murielle Guilbert et Simon Duteil, co- porte-paroles de Solidaires, Benoît Teste, secrétaire général de la FSU et Pierre Thomas, président du Modef.

Retrouvez la suite du dossier ci-dessous :