Solidaires 33, ASSO Solidaires et Solidaires JS – STAGE DRAG ANNULÉ :EN GIRONDE, LES FACHOS ET L’ETAT SE PASSENT LA CORDE AU COU

Les syndicats Solidaires 33, Asso solidaires 33, ASSO solidaires, et Solidaires Jeunesse et Sports, souhaitent exprimer leur soutien sans faille à la MJC CLAL de Mérignac (Chemin Long Animation Loisirs) ainsi qu’à l’association Le Girofard, Centre LGBTQI+ de Bordeaux, contraintes d’annuler leur stage de Drag Queen en direction des jeunes de plus de 11 ans prévu pendant les vacances de février.

Cette annulation est le résultat d’un déferlement de haine (menaces de mort, appels incessants, injures), des idées fascistes et nauséabondes de la sphère d’extrême droite (Gilbert Collard, Marion Maréchal-Le Pen) et d’un chantage abject de l’Etat au retrait de l’agrément Jeunesse Éducation Populaire (ouvrant droit à des subventions) de la MJC. Dans cette situation, l’administration n’a pas tergiversé pour collaborer et se positionner donc clairement aux côtés des réactionnaires d’un autre temps.

Si ce stage avait plusieurs objectifs pédagogiques (réflexion autour des codes du genre et des stéréotypes, …), l’annulation du stage causée par la pression de l’extrême droite et les services jeunesse et sports de l’Etat laisse un goût amer pour les défenseures des discriminations (là où l’Etat est censé agir en toute intransigeance et neutralité).

Mais nous le rappellerons et le combattrons autant que de besoin :
Les discriminations, notamment de genre et anti-LGBTQI+ sont des délits et sont à proscrire de notre société, de même que l’extrême droite qui a déjà mené le pays vers ses heures les plus sombres de l’histoire.
C’est pourquoi nos organisations syndicales se positionnent aux côtés de toutes les associations et de tous les acteurs qui se battent pour une société plus juste et solidaire.

VIVE LE DRAG, VIVE LA MJC CLAC, VIVE LE GIROFARD ET VIVE L’EDUCATION POPULAIRE

“Et on pendouilla Pierre Tzim-boum, tralala, tsoin-tsoin, pouêt-pouêt Et l’on pendouilla Pierre
Et sa Jeanette avec
Et sa, et sa, et sa Jeanette avec
Sur la plus haute branche Tzim-boum, tralala, tsoin-tsoin, pouêt-pouêt Sur la plus haute branche
Un rossignole chantait
Un ro-, un ro-, un rossignole chantait”