Communiqué UNEF : L’extrême droite augmente au sein de l’enseignement supérieur !

Dans le cadre des élections étudiantes aux conseils d’administration des CROUS qui sedéroulent du 6 au 8 février prochain, la Cocarde étudiante, organisation d’extrême droite dont les actions violentes se multiplient, dépose pour la première fois dans une majorité de CROUS.

La Cocarde étudiante, liste de ramassis de tou·te·s ceux et celles qui portent des idées fascistes, racistes, sexistes et lgbti+phobes, se renforce grâce à la montée en puissance de tous les groupuscules violents d’extrême droite. La progression des idées fascistes dans notre pays, dont le gouvernement et la majorité parlementaire se font régulièrement les marche-pieds, marque une nouvelle étape dans son institutionnalisation au sein de l’enseignement supérieur.

Face à ces forces identitaires qui ne cherchent qu’à diviser la société par des actions et des propos violents, les forces syndicales et progressistes ne doivent pas fermer les yeux. La banalisation de l’extrême droite participe à son renforcement et il en va de notre responsabilité de révéler les mensonges et les idées nauséabondes transmis dans ses discours.

Quant aux campus étudiants, lieux de transmission de savoir et de partage, ces derniers sont pris d’assaut par la Cocarde et autres groupuscules d’extrême droite. Ces derniers mois ont été le spectacle d’attaques de syndicalistes étudiant·e·s tellement nombreuses que leur désormais banale occurrence doit alerter. Récemment, le local de l’UNEF à l’université de Lyon 2 a été vandalisé par ces groupuscules identitaires, preuve de la recrudescence de l’extrême droite sur une université historiquement de gauche et engagée. Il y a quelques jours également, lors des élections de l’université d’Angers, des syndicalistes de l’UNEF ont été attaqué·e·s verbalement par des militant·e·s des mêmes branches identitaires à coup de menaces de mort et d’apologie de tuerie de masse.

Face à la montée de la peste brune, les forces progressistes, les syndicalistes étudiant·e·s doivent faire front commun. L’UNEF regrette amèrement que l’union des forces syndicales étudiantes n’aient pas pu se faire lors de ces élections, d’autant plus dans un contexte où la Cocarde marque une nouvelle étape dans son implantation au sein de l’enseignement supérieur.

Plus que jamais, l’extrême droite doit être combattue. Nous appelons l’ensemble des étudiant·e·s à leur faire barrage lors des prochaines élections.