Perpignan : Capitale de l’amitié entre les peuples algérien et français !

1962- 2022 :  60ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie

LEUR MEMOIRE ET LES NOTRES

Perpignan : Capitale de l’amitié entre les peuples algérien et français !

Fin juin, à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie et de la tenue à Perpignan du congrès des nostalgiques de l’Algérie française regroupés dans le « Cercle algérianiste », le maire FN/RN Louis Aliot, revendiquant haut et fort les origines ultra-réactionnaires de son parti, appelle à faire de Perpignan  la « capitale des Français d’Algérie » !

Face à cette provocation, le « Collectif 66 pour une histoire franco-algérienne non falsifiée » (qui, depuis plusieurs années, se bat contre les hommages colonialistes pro-Algérie française rendus par la mairie) appelle à faire de Perpignan « la capitale de l’amitié entre toutes les communautés qui la composent et entre tous les peuples ». Une nouvelle occasion, alors que le FN/RN vient de rafler les quatre circonscriptions de notre département, de combattre les idées nauséabondes de l’extrême droite.

  • Samedi 25 juin à 11h Rassemblement place de la Victoire (au pied du Castillet) en hommage à toutes les victimes de cette sale guerre coloniale
  • Dimanche 26 juin 17h Réunion publique au Casal, 23 avenue du Lycée. Avec Gilles Manceron (historien, LDH) ; Jacques Pradel (président de l’« Association nationale des pieds-noirs progressistes ») ; Rémi Serre et Eric Sirvin (responsables de l’association des « Anciens appelés en Algérie et leurs ami·es contre la guerre »)